Type : infanterie
Taille : grande
Joueurs : 16 et plus

Pour une fois, la carte ne rejoue pas une bataille historique. Le décor est celui d'une jungle luxuriante et marécageuse, où l'on croisera de sommaires bâtiments et ponts de bois et de bambou, ainsi qu'un temple de pierre de style birman/thaïlandais.

A l'assaut les Japonais commencent dans un marécage, qu'ils doivent traverser pour prendre la ligne de front (A). Cette zone se compose de deux parties reliés par un étroit pont, en contrehaut du marécage (offrant de nombreux abris de couverture). Dans chaque partie les Américains peuvent se retrancher dans de sommaires fortifications de bois, et en arrière dans un petit camp.

Pour prendre la seconde ligne (B), les Japonais doivent redescendre la pente et se lancer à l'assaut d'un petit ensemble de maisons et de tranchées, pas spécialement simple à défendre pour les Américains du fait qu'ils sont en contrebas et que la configuration des lieux les pousse à reculer.

L'attaque des abords du temple (C) passe par une zone marécageuse assez similaire à celle du (A). Les Japonais privilégieront souvent la droite, qui se situe au niveau de l'eau, ainsi que l'usage de frappes d'artillerie (mortiers et obus sont disponibles) pour nettoyer la zone, tant ce point est proche du suivant (les ruines du temple (D)). Une fois ce point capturé, le temple est accessible après avoir gravi plusieurs volées de marches de pierre. Les Américains y ont établi un camp et ce point doit théoriquement être l'une des principales fixations de la défense. La zone est réduite et difficile d'accès sur sa gauche. Les Japonais ont tout intérêt à chercher d'autres accès que les marches de front pour pénétrer en zone...

La progression opère alors un virage à 180° vers les abords du village (E), zone assez éloignée de la précédente et pour laquelle les forces de l'Axe doivent encore franchir un vaste marécage. Les abords du village sont fortifiés à flanc de colline, et bien que les accès en soient multiples il n'est pas rare de voir les Américains commencer à repousser l'assaut Japonais sur ce point ou le suivant. La zone est large et ouverte d'un côté, étroite de l'autre. Une nouvelle fois les MG alliées ont un rôle déterminant à jouer en se positionnant correctement en contre-haut de l'arrivée nippone. Les Japonais poursuivent leur ascension pour ensuite attaquer le village (F), second point crucial pour les Américains. Lorsque la partie est serrée, l'avenir de ce point se joue réellement maison par maison, et c'est aux classes automatiques, lance-flammes et mortier de s'illustrer pour tenir ou prendre la zone. Attention au dessous des maisons, où l'ennemi ne manquera pas de se tapir dans l'ombre.

Enfin, les abords de la piste (G) sont une zone à flanc d'une colline à gravir, accessible par 2 ponts sur les côtés en hauteur, et par un marécage au centre et en bas. Les Américains peuvent en interdire l'un des accès avec des barrages de mortier, mais cette zone n'est pas des plus faciles à défendre de par son étendue et la possibilité qu'ont les Japonais de passer derrière les lignes américaines.

Au final une carte assez plaisante même si les combats sont à la longue un peu répétitifs, dont seul le temple vient rompre un peu la monotonie. Néanmoins les décors et l'ambiance sont très réussis et tranchent avec d'autres cartes.

Page Précédente: Iwo Jima  Page Suivante: Kwajalein