Type : infanterie
Taille : grande
Joueurs : 14 et plus
 
Guadalcanal est une île de l'archipel des Salomon qui fut un point clé des affrontements américano-japonais entre août 1942 et février 1943. Sa prise par les Américains durant l'Opération Watchtower et les échecs successifs des Japonais à la reconquérir marquèrent le début du recul de l'Empire japonais dans le Pacifique. Le 11 septembre 1942, 6 000 soldats japonais montèrent un assaut nocturne depuis le sud dans le but de reprendre l'aérodrome Henderson. La bataille qui suivit se concentra sur la côte "Edson" aussi appelée Bloody Ridge, une colline à un peu plus d'un kilomètre au sud de l'aérodrome Henderson. Celle-ci dura trois jours, au cours desquels plusieurs assauts japonais parfois appuyés par des raids d'avions venant de Rabaul, furent repoussés avec de lourdes pertes estimées à 1 500 hommes tandis que les pertes américaines se limitaient à une trentaine de tués et une centaine de blessés.
 
Il s'agit donc ici pour les Japonais de ne pas tarder à capturer les avant-postes (A) et (B) afin que le temps ne joue pas en leur défaveur par la suite. Ces avant-postes étant difficiles à approcher frontalement car lourdement barricadés, le contournement s'avère obligatoire tant pour surprendre l'ennemi que pour se soustraire aux projecteurs alliés qui éclairent comme en plein jour. De plus les deux zones sont mitoyennes, ce qui permet aux défenseurs de naviguer assez facilement entre les deux, rendant l'assaut japonais encore plus ardu.
 
La bataille se poursuit sur l'infirmerie (C), qui est un campement dont les nombreuses tentes offrent des couvertures aux troupes des 2 camps. Généralement il ne constitue pas un point de fixation suffisant pour les Américains qui reculent vite, d'autant que les Japonais doivent souvent courir après la montre. La caserne (D) est plus fortifiée et les Américains ont l'occasion d'y établir une défense plus durable, obligeant les Japonais à se découvrir s'ils veulent rentrer en zone et dans les bunkers.
Si les Japonais parviennent à avancer encore et ont suffisamment de temps, il leur reste le quartier général (E) et la piste Henderson (F) à capturer pour mener à bien leur mission. Le E est un minuscule bâtiment difficile à approcher de la droite, et fortement éclairé par la gauche. Les fusiliers y ont du champ pour avancer au-delà de ce bâtiment et préparer l'assaut sur le point suivant pendant que les troupes d'assaut s'emparent du bâtiment, que les lance-flammes américains ne manqueront pas de tenter d'investir. Le dernier point, assez loin du précédent, consiste en un camp de fortune entouré de tranchées et masqué par une butte sur la piste de l'aérodrome. Les Japonais doivent traverser celle-ci, le combat précédant la capture se faisant à ciel ouvert. Sur l'ensemble de la carte les deux camps ont accès à toute l'artillerie disponible comme ce fut le cas dans la réalité : tirs de mortier, d'artillerie et de barrage naval.
 
Page Précédente: Betio  Page Suivante: Hanto