Type: infanterie
Taille : moyenne
Joueurs : 14 et plus

Faubourg au nord de Stalingrad sous le feu des forces de l'Axe dès août 1942, Spartanovka est une map ouverte faisant la part belle aux fusiliers et MG. Tous les points (hormis le dernier) sont reprenables par les Alliés, tant que le point suivant n'est pas pris. Les ravines (A), au sortir d'un groupe de maisons, ne constituent en général pas le théâtre principal des combats, de par la difficulté pour les Russes à les occuper, les Allemands étant en bonne position pour attaquer l'église (B) et mettre la pression sur le spawn Russe.

L'église, de par la relative couverture qu'elle offre et la petite taille de sa zone de capture, confère aux Russes un point de fixation non négligeable tant au centre que sur les flancs. Une fois celle-ci prise, deux points identiques de succèdent : le premier pâté de maisons (C) et le deuxième (D).

Très larges, ils offrent aux belligérants un vaste choix de position et de stratégie : corps à corps dans des bâtiments en ruine au centre, combat à distance sur les flancs. Une coordination sans faille des assaillants, artillerie et fumigènes à l'appui est de mise sur ces points, sous peine de se voir stoppés là. A ce titre, les tirs d'artillerie et de canons (pas de roquettes) peuvent être fréquemment utilisés en attaque comme en défense.

La mairie (E) constitue le dernier (et non des moindres) points à prendre ou à défendre. De par sa petite taille (réduite à l'intérieur du bâtiment et ses murs extérieurs), les Allemands peuvent attaquer en tenaille mais le retranchement des Russes à l'intérieur et à ses abords peut leur rendre la tâche très ardue. L'artillerie y fait souvent la différence.

Page Précédente: Red October factory  Page Suivante: Stalingrad Kessel